mardi 2 octobre : Antoine, notre invité, a fait ses premiers pas en Nouvelle-Calédonie à Maré

image001

Antoine a d’abord été accueilli au collège de La Roche par Arnaud, documentaliste et Dick, directeur de la SEGPA.
Après un accueil traditionnel suivi d’un chant d’amour universel « Thu seseko », les questions et réponses autour du métier d’illustrateur fusent.

Antoine explique la durée de son travail pour un album :
-un mois de travail sur divers croquis puis
-deux mois de peinture des illustrations pour l’album de la louve.

Il présente aux élèves de 6 ème et de SEGPA les différentes étapes de l’album depuis la réception du texte jusqu’à l’impression. Il explique réaliser d’abord « le chemin de fer du livre », l’ensemble de toutes les images en petit format.
Il insiste sur l’importance particulière de choisir la représentation du personnage principal. Des dizaines d’essais sont réalisés avant le choix final.
Les élèves peuvent établir une comparaison précise entre la peinture originale (acrylique) et le résultat final imprimé dans l’album.
Pour Antoine, la page la plus difficile à réaliser a été celle de la colombe de glace.
Un petit atelier dessin a suivi : Antoine a expliqué le coup de crayon nécessaire pour croquer le personnage de Romane : avoir le doigté léger avec le crayon … Petit à petit, à partir d’un rond, d’un triangle, d’arrondis et de traits en traits, sont nées plusieurs Romane puis plusieurs louves.

Le deuxième temps de la matinée s’est passé au collège de Tadine avec une classe de CM2 et une de sixième.
Après la traditionnelle coutume, de jolies questions bien préparées dont une particulière :

-où trouve t-on l’imagination qui permet d’illustrer un album ?
-Dans les livres bien sûr, répond Antoine ! Il est important de lire pour nourrir son imagination !

Longue vie à « livre, mon ami » …
Pour lui, Illustrer la louve a été un plaisir compte tenu de la qualité de l’histoire, de sa magie, de l’ambiance …
Les élèves ont ensuite lu à haute voix deux contes écrits à la manière de La Louve et contextualisés à leur île.
Un autre moment de dessin a clôturé cette belle matinée.

Jimmy GUANERE, documentaliste à Tadine a ensuite merveilleusement reçu, chez lui, notre invité et les deux équipes pédagogiques, autour d’un bougna traditionnel, dans une ambiance chaleureuse et familiale. L’après-midi, Jimmy a fait découvrir quelques superbes coins de son île à Antoine. Une journée parfaite pour ce premier rendez-vous avec les élèves calédoniens.
Demain, à la découverte de l’intérieur de la Grande Terre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *