Talentueuse Anaïs

L’Aïeule avec Lémé tressaient

Des paniers en cocotiers.

Et Lémé décida de tresser

Encore de nouveaux paniers.

Ses doigts commencèrent à imaginer

Des choses que les vieilles n’avaient jamais réalisées.

L’aînée des Aînées lui dit le secret

Qu’elle seule possédait : <<Le boré>>.

C’était un panier qui apportait de la magie au pays.

Lémé ne voulait ni épouser

Quelqu’un qu’elle ne connaissait,

Ni se faire punir et être rejetée,

Lémé décida de tresser

Le plus grand panier

Qu’elle put fabriquer.

Lémé y pénétra, puis s’en alla.

Et, personne jamais ne la retrouva.

Mais depuis, dans son village,

Toutes les jeunes filles choisissent leur mari.

Le jour du mariage, elles leur apportaient

Un joli <<boré>>

Pour penser à celui que Lémé

Avait un jour tressé.

<<Le boré>> : panier de la liberté.

Anaïs – classe de 6ème 6 au collège Georges Baudoux.


3 commentaires

  1. Je découvre avec plaisir ta version en feuilletant le web. Bravo et merci de cet
    hommage qui me va droit au coeur.

  2. Olé Anaïs,

    quelle dextérité
    savoir aussi bien jongler
    avec tous ces vers bien ordonnés
    continue…c’est à ta portée et
    ça nous apporte beaucoup de gaieté!!!

    bisou, ta tante Véro

  3. Bravo Anais. Trs joli pome. Son parrain de métropole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.