Marie-Aude Murail

Marie-Aude Murail est née au Havre en Seine Maritime, le 6 mai 1954 dans une famille d’artistes. Son père Gérard est poète et sa mère, Marie-Thérèse Barrois, journaliste. Marie-Aude a deux frères et une sœur. Tristan, l’aîné, est compositeur et professeur à l’université de Columbia (New-York). Lorris est écrivain, comme sa cadette, Elvire (Moka pour les enfants).

Longtemps parisienne, Marie-Aude Murail a passé six années à Bordeaux. Elle vit aujourd’hui à Orléans et se consacre désormais à sa famille et à l’écriture. Elle est mère de trois enfants, deux garçons, Benjamin (né en 1977) et Charles (1987), et d’une fille, Constance (1994).

Attirée très jeune par la littérature, elle commence à écrire à 13 ans, elle fait ses études à la Sorbonne, sa thèse en lettres modernes s’intitulait : Pauvre Robinson ! ou pourquoi et comment on adapte le roman classique au public enfantin. En 1986, elle commence à écrire pour la jeunesse. Ses ouvrages ont été publiés chez Bayard, Casterman, Gallimard, Nathan et l’Ecole des Loisirs. Elle a écrit plus de 80 livres et notamment trois séries, les Emilien, les Nils Hazard et L’espionne. Elle écrit des contes, des feuilletons, des nouvelles, des essais, des récits… et aussi des romans d’amour, d’aventures, policiers, fantastiques. Ses ouvrages ont franchi les frontières et ont été traduits dans de nombreuses langues.

Marie-Aude Murail n’a cessé de réfléchir sur sa pratique d’écrivain jeunesse et d’écrire à ce sujet des articles, des livres (Auteur jeunesse- Comment je le suis devenue, pourquoi le suis-je restée- 2003) et de donner des conférences thématiques à destination des enseignants, des documentalistes, des bibliothécaires ou des conférences-lecture en soirée où tout le monde est bienvenue. Ses lecteurs lui restent fidèles bien après le temps de l’enfance et de l’adolescence.

Ses nombreuses rencontres avec ses jeunes lecteurs dans les établissements scolaires et les bibliothèques, ont conduit Maie-Aude Murail à raconter sa vocation « d’écrivain jeunesse » dans un texte où elle expose aussi ses convictions militantes sur l’apprentissage de la lecture, l’école et l’illettrisme : Continue la lecture, on n’aime pas la récré… (1993).

Dans Nous on n’aime pas lire (1996) et Je ne sais pas quoi lire (1998), elle s’adresse directement aux non-lecteurs en écrivant des livres qui leur sont spécialement destinés.

Marie-Aude Murail n’a cessé de diversifier son œuvre et aborde tous les thèmes qu’ils soient politiques, réalistes ou fantastiques. Elle n’est jamais là où on l’attend. Son roman Oh boy ! publié en 2000, déjà un classique, a enthousiasmé adolescents et adultes. Ses livres ont reçu des dizaines de prix et sont étudiés en classe et empruntés dans toutes les bibliothèques.

Marie-Aude Murail a reçu en 2004, l’insigne de chevalier de la Légion d’honneur pour services rendus à la littérature et pour l’ensemble de son œuvre pour la jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *