Mardi 2 octobre : la lumière de Lifou

Une arrivée matinale et sous la pluie !
Heureusement,nous avons été chaleureusement accueillis par Wapéa à l’aéroport.  Puis a suivi une coutume d’accueil par la bibliothécaire HÉLÈNE de LHONA.
Pendant ce temps 4 classes de CM2 attendaient dans le grand Faré avec leurs enseignantes Nadège, Adeline, Jacqueline et Chelsy et les directrices de secteur : Suzy et Wally.
Sophie a été accueillie par l’hymne calédonien puis le chant MADRINEJË en drehu, la langue de Lifou.
Frisson et moment d’émotion pour Sophie, touchée au cœur par ce magnifique accueil.
Les élèves ont ensuite offert leur coutume d’accueil en 3 langues : drehu, anglais, français.
Une lecture à haute voix de Marcelline WAIA a charmé le public. Elle s’est vue ensuite remettre par Sophie le prix d’encouragement de « Livre, mon ami » pour le concours de lecture à voix haute ! Ce fut aussi l’occasion pour notre association de féliciter l’enseignante et la classe pour leur participation.

Au jeu des questions à l’auteure, nous en apprenons davantage sur Sophie :

20000 livres imprimés,
plus de trente romans écrits dont deux séries « les quatre sœurs » avec déjà 11 romans et pour les plus petits « des jumelles au zoo »…
Toutes ses histoires sont imaginaires.
Le choc de sa profession est arrivé après son premier voyage en Nouvelle-Calédonie puisque sa carrière a pris alors son envol à son retour.
A peine dans l’avion, elle a écrit « une île pour Vanille » qui se passe en  Nouvelle-Calédonie et elle a très vite cessé d’exercer son premier métier d’enseignante pour écrire et seulement écrire.
Il faut dire que petite, déjà, elle passait sa vie dans les bibliothèques : le livre était au cœur de son environnement, de sa vie.

Les élèves ont pu également apprendre avec intérêt tout le chemin parcouru entre, au début, la première idée de Sophie et au final, l’arrivée du livre imprimé.
« J’écris seule, dit-elle, mais tous les enfants rencontrés m’aident et nourrissent mon travail d’écrivain ».

Une séance de dédicaces a suivi et la clôture de ce très beau moment a été accompagnée d’une coutume de remerciement par les élèves et d’au revoir par Sophie

Après un moment très émouvant et totalement mystique de coutume sous la Grande Case de la chefferie de Druelu, nous avons partagé un bougna sublime sous le préau de la plage de QASANYI : enseignantes, directrices, conseillère pédagogique, animateur, animatrices, accompagnatrices ont échangé avec Sophie autour des pistes d’écriture pour les élèves, se sont essayés à de petits ateliers d’écriture, le tout face à l’océan, à la transparence du lagon, dans un environnement de rêve !
Ce grand moment s’est conclu en chanson avec Nengone et Océanie d’Edu.
Merci à Wapéa, Suzy, Wally, Drelan, Truba, Marie Bernard, Marianne, Sonia Joseph et Paul pour leur joie de vivre communicative, leurs rires, leurs chants venus du cœur ! Quel grand moment de bonheur :)

L’article des Nouvelles Calédoniennes (cliquez pour agrandir) :

SOPHIE_A_LIFOU_LNC20181004

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *