Du mardi 21 au vendredi 24 novembre : Évelyne accoste au Collège de Dumbéa sur Mer !

Évelyne a eu droit à un retour émouvant dans son collège, où ses collègues de français lui avaient concocté un accueil épatant. Elle a poursuivi ses rencontres dans les classes avec les élèves de sixième du collège de Dumbéa-sur-mer. Tout d’abord les sixièmes de Madame Vanoudendycke ont présenté sous forme théâtrale des suites possibles d’ Okaï et choda. Gaspard et Shawn ont même présenté la leur sous la forme d’un théâtre de marionnettes.

Evelyne a ensuite rencontré les élèves de Madame Perronnet en interview factice, une amusante façon de mieux se connaître ! Des gâteaux pour chaque épreuve avaient été réalisés par les enfants qui ont régalé Evelyne par les friandises mais aussi par leurs questions pertinentes et extrêmement bien préparées.

Enfin les élèves de Madame Waheo ont décliné le roman sous toutes ses formes (saynètes, jeux et poèmes) avant d’offrir aussi un goûter. Le poème de la petite Lou a d’ailleurs impressionné Evelyne, qui a encouragé les enfants à poursuivre leurs passions.

L’accueil de la classe de Madame Perronnet

Séquence émotion pour la professeur du collège de Dumbea sur mer ce matin du vendredi 24 novembre ! Banderoles, applaudissements, hourras … tout le collège de Dumbéa sur mer a fait honneur à leur professeure et collègue lauréate livre mon ami , Evelyne Andre Guidici. C’est un accueil tout en douceurs sucrées qui attendait Évelyne André Guidici dans la classe des élèves de 6 ème1 de madame Perronnet : sous la forme de Pâtisseries, les épreuve du feu , de la terre , de l’air et de l’eau ont été agréablement surmontées. Après la lecture d’ extraits du livre arrivé en tête Okaï et Choda , accompagnée d’un quizz réservé à notre lauréate et une coutume de remerciement, la séance des questions a été l’occasion d’échanges avec l’auteure sur le métier d’écrivain : est-ce que c’est difficile d’écrire, d’avoir de l’imagination, y aura t il une suite ? (Oui et elle s’appellera: « Okaï et Choda et l’enfant papillon » !) Combien de temps faut il pour écrire un livre ? Qui fait les illustrations ? Pourquoi elles ressemblent à des mangas? Mais Madame Andre Guidici … vous ne vous reposez jamais? (c’est « Le morning miracle « !). La séance se termine par le feuilletage du carnet pour visualiser « ce qui se passe dans la tête d’un écrivain » et qui a sans aucun doute inspiré des élèves complètement conquis et admiratifs de la professeure de français de leur collège !

Bravo et merci madame Andre Guidici !

Bravo aussi aux élèves très impliqués et  très respectueux et à leur enseignante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *